LE CHAPON DE GRIGNOLS, SYMBOLE DES TABLES DE FÊTES.

Quand arrive novembre nous commençons à penser aux fêtes de fin d’année. Réfléchir à la liste pour le Père Noël et le menu de nos réveillons.

Nous avons la chance en Nouvelle-Aquitaine de produire de nombreux mets qui composent ces repas festifs : huitres, crépinettes, foie gras, chapons… et bien d’autres.

L’année dernière, avec l’IGNA, nous avons visité un élevage de chapons à Grignols en Gironde. Nous rencontrons des élevages à caractère familial avec un nombre réduit de chapons. Ils font revivre une tradition vieille de 200 ans qui permettait aux métayers de s’acquitter du fermage. Ce temps de découverte nous a permis de mieux connaitre cette star des volailles de Noël. Il s’agit d’un coq, de race rustique, castré et engraissé. Il est nourri aux céréales (maïs, blé) et d’herbe. Il vit en plein air avant d’être enfermé en semi obscurité le dernier mois d’élevage où sa ration est enrichie de pain trempé dans le lait. Notre chapon a une chair moelleuse, tendre, persillée de gras qui lui donne toute sa saveur.

A Grignols Cet esprit garantit une excellente qualité.

Fabien LAURISSERGUES

 

Imprimer