barreverte 10385

  • Bandeau Du Haut 1

    Institut du Goût Nouvelle Aquitaine

    Observatoire du Goût

  • Bandeau Du Haut 2

    Institut du Goût Nouvelle Aquitaine

    Formation d'ambassadeurs du Goût

  • Bandeau Du Haut 3

    Institut du Goût Nouvelle Aquitaine

    Evénements découverte du Goût

TÊTE DE VEAU PLAT RÉPUBLICAIN

Le 21 janvier 1793, quatre mois, jour pour jour après la proclamation de la 1ère République, Louis XVI était guillotiné, faisant disparaître le symbole vivant de la royauté.

 

Très vite, le pamphlétaire Romeau dans son opuscule « La Tête et l’Oreille » (de cochon bien sûr) projeta, dès le 21 janvier 1794, l’organisation de banquets républicains pour commémorer la fin de la monarchie de droit divin, génératrice d’injustices et d’oppressions en tous genres. Il suggéra que le plat principal du menu soit concocté à base d’oreilles et de têtes de cochons.

Des banquets commémoratifs se déroulèrent désormais chaque année, dès le 21 janvier 1794 et tout au long de la première partie du XIXème siècle, avec au menu comme plat de résistance : la tête de cochon farci.

Ces banquets républicains annuels rencontrèrent un vif succès. Ils devinrent le motif et le support de rassemblements commémoratifs, mais aussi ceux de réunions fraternelles, amicales, conviviales, publiques et politiques. La Campagne des Banquets de 1847 mobilisa plus de 20 000 convives à Paris, dans les villes du Nord et de l’Est. Elle fut, en 1848, à l’origine de la chute de la Monarchie de Juillet du roi Louis-Philippe qui venait de les interdire.
La proclamation de la Seconde République, à la suite de cet événement, permit au banquet républicain d’être reconnu et de devenir un moyen de mobilisation politique. La tête de cochon farci fut alors abandonnée au menu des banquets et remplacée par la tête de veau.

Ainsi, pour commémorer la Révolution de 1789, nous sommes passés comme plat de résistance de la tête de cochon farci à la tête de veau… Ce plat emblématique nous sert pour vivre et partager entre nous les valeurs républicaines et mener le combat contre la malbouffe.

Alain DEGORCEIX
Grand Maitre de la Confrérie Rochelaise de la Tête de Veau

tete de veau 2 5af9a

tete de veau 3 fca42 tete de veau 4 5173c

Imprimer E-mail

En partenariat avec : region 

Contact : Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine - 16 rue Charles Peguy 33600 PESSAC - Tél : 06 85 83 89 80 - gout.nouvelleaquitaine@gmail.com 

Site réalisé par Internet Bordeaux - Mentions légales

Site utilisant des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En application de la directive européenne dite " paquet télécom ", les internautes doivent être informés et donner leur consentement préalablement à l'insertion de traceurs. Ils doivent disposer d'une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu'ils visitent un site ou utilisent une application. Les éditeurs ont donc l'obligation de solliciter au préalable le consentement des utilisateurs. Ce consentement est valable 13 mois maximum. Certains traceurs sont cependant dispensés du recueil de ce consentement.

S'informer sur le site de la CNIL.