barreverte 10385

  • Bandeau Du Haut 1

    Institut du Goût Nouvelle Aquitaine

    Observatoire du Goût

  • Bandeau Du Haut 2

    Institut du Goût Nouvelle Aquitaine

    Formation d'ambassadeurs du Goût

  • Bandeau Du Haut 3

    Institut du Goût Nouvelle Aquitaine

    Evénements découverte du Goût

JOURNÉE DU 12 FÉVRIER 2019

L’Institut du Goût avec le soutien de l’Ambassade des Confréries de Nouvelle Aquitaine a permis à 5 confréries de faire déguster leurs produits aux agents du Conseil Régional le jeudi 12 février lors de la conférence de presse du Président Rousset annonçant la présence de la Nouvelle-Aquitaine au Salon de l’Agriculture de Paris.

Les produits présentés étaient le Pâté de Périgueux, le Jambon de Bayonne, le Boeuf de Bazas, les Fromages de chèvres des Deux-Sèvres et la Pomme du Limousin. Dans cette Lettre nous avons décidé de présenter 3 produits, la Bazadaise ayant fait l’objet d’un article dans notre édition de février et le Jambon de Bayonne que nous présenterons dans le Lettre d’Avril à l’occasion de la Foire du Jambon qui aura lieu à Bayonne du 18 au 21 avril. Le Président Alain Rousset a profité de cet événement pour offrir à l’Ambassade des Confréries de Nouvelle-Aquitaine la carte représentant l’implantation des 140 confréries de la Région. A cette occasion Anne-Marie COCULA, notre présidente, s’est exprimée. Voici son intervention.

anne marie cocula ac618

Anne-Marie COCULA aux côtés du Président Alain Rousset.


Comment introduire, brièvement et aux côtés de représentants aussi engagés que vous, les objectifs des membres de l'IGNA qui ont l'honneur d'être aujourd'hui à vos côtés ? Et comment les définir autrement que comme des artisans inconditionnels du goût, tels des traits d'union entre toutes celles et ceux qui oeuvrent pour la qualité de l'alimentation dans toutes les étapes qui la constituent ou, mieux, qui la nourrissent. C'est ainsi que les adhérents de l'IGNA font oeuvre de "passeurs" ou d'éclaireurs avec la volonté de mettre en relations toutes les instances des collectivités de la Nouvelle-Aquitaine, en priorité le Conseil Régional, afin d’oeuvrer ensemble en totale complémentarité auprès des producteurs et des consommateurs, sans oublier les contacts avec la recherche universitaire, ses enseignants et ses étudiants dont certains font des stages à l'IGNA. Cette vocation de liaison permanente s'accompagne d'une priorité qui concerne l'avenir du plus grand nombre : celle d'un apprentissage, le plus précoce possible, pour former un bataillon d'agents du goût, mobilisés contre la Malbouffe et le Gaspillage, ces deux fléaux contemporains. En ces domaines, des initiatives de l'IGNA ont déjà porté leurs fruits à en juger par les liens tissés avec les us, coutumes et costumes des Confréries ici présentes et par la qualité de leurs produits qui invitent à la dégustation, non sans préliminaires...Il me revient en mémoire cette étonnante déclaration d'amour du futur Henri IV à Diane d'Andouins, sa maîtresse béarnaise, dite la Belle Corisande : "Bonsoir, mon âme, je voudrais être au coin de votre foyer pour réchauffer votre potage" lui confiait-il dans une lettre du 22 décembre 1588. Voulait-il parler de la garbure ??
Six mois plus tard, il devenait roi de France et, en compagnie de Sully, son ministre des labourages et des pâturages, il préconisait la poule aux pots pour les dimanches de ses sujets. Que ce hors d'oeuvre accompagne votre cheminement gustatif de ce jour !
Anne Marie COCULA

 

Imprimer E-mail

En partenariat avec : region 

Contact : Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine - 16 rue Charles Peguy 33600 PESSAC - Tél : 06 85 83 89 80 - gout.nouvelleaquitaine@gmail.com 

Site réalisé par Internet Bordeaux LOGO internet bordeaux mini 2a594 - Mentions légales

Site utilisant des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En application de la directive européenne dite " paquet télécom ", les internautes doivent être informés et donner leur consentement préalablement à l'insertion de traceurs. Ils doivent disposer d'une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu'ils visitent un site ou utilisent une application. Les éditeurs ont donc l'obligation de solliciter au préalable le consentement des utilisateurs. Ce consentement est valable 13 mois maximum. Certains traceurs sont cependant dispensés du recueil de ce consentement.

S'informer sur le site de la CNIL.